Créer l'absolu à partir du vide

Là où il n'y a pas une forme de folie il n'y a pas d'art : si elle n'est pas son épouse, du moins elle est sa génitrice.
La muse naît au cœur des cœurs déchirés, elle naît dans les lumières vertes de la nuit liquide, elle naît du parfum iodé du chagrin, elle naît sur l'éclat écarlate du métal, elle naît à l'heure où le soleil brûlera ses yeux grands ouverts, elle naît de la langueur des navires amarrés et de l'oubli des épaves enfouies, elle naît des démons endormis et des rêves éveillés, elle naît des voix qui ne se taisent jamais. Son créateur la promène dans les mondes qu'il ne peut pas atteindre et la regarde danser sans pouvoir la rejoindre. Il la fait vivre là-haut pour ne pas mourir ici-bas; mais les utopies ne sont que ce qu'elles sont. Des non-lieux.
L'artiste boit à une coupe sans fond, il ne possède rien. Il n'a que ce qu'il est à offrir au reste du monde pour obtenir son salut.
Créer l'absolu à partir du vide.

Commentaires

  1. Je pense que tu as tort, je ne suis pas d'accord. Alors mon trésor, malgré que tes métaphores sont aussi belles que l'aurore (j'avais pas mieux d'accord?) je ne peux te laisser mettre à mort de manière indolore, inodore et incolore, ce talent tricolore qui ne demande qu'à éclore.
    (Dictionnaire des rimes, page 47, rimes en OR)

    Ton mentor.

    PS: Booba aurait dit "Terminator est mon mentor, récupèrer mon or j'en rêves encore."
    PPS: Yves Montand lui, aurait dit "C'est l'or.. Il est l'or.. L'or de se réveiller.. Monseignor.. Il est huit or.."

    Bref! Gros bisous ptite peste!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos avis

Articles les plus consultés